Election présidentielle sénégalaise de 2012

Plus de 5,3 millions de Sénégalais inscrits sur les listes électorales sont appelés aux urnes le 26 février 2012 pour élire le nouveau président du Sénégal. Après la disqualification de Youssou N’Dour, le président Abdoulaye Wade, 86 ans, est le grand favori de ce scrutin face à Amsatou Sow Sidibé, 58 ans, Mack Sall, 50 ans, Idrissa Seck, 52 ans, Moustapha Niasse, 72 ans, Djibril Ngom, 59 ans, Doudou Ndoye, 67 ans, Cheikh Tidiane Gadio, 55 ans, Ibrahim Fall, 70 ans, Cheickh Bamba Dièye, 46 ans, Ousmane Tanor Dieng, 65 ans, More Dieng, 53 ans, Diouma Dieng Diakhaté, 64 ans, Oumar Khassimou Dia, 47 ans.

Présidentielle sénégalaise 2012

Abdoulaye Wade, le grand favori de l'élection présidentielle de 2012 au Sénégal

La dixième élection présidentielle sénégalaise aura lieu le 26 février 2012. Ce scrutin permettra aux permettre d’élire le prochain président de la République sénégalaise pour un mandat de sept ans. Ils seront douze candidats à affronter le président sortant Abdoulaye Wade qui, à 86 ans, est candidat pour un troisième mandat à la tête du Sénégal.

Au Sénégal, la Commission électorale nationale autonome est chargée d’organiser et de superviser l’élection présidentielle. le président est élu au scrutin uninominal majoritaire à deux tours pour un mandat de sept ans. Pour que sa candidature soit validée, le candidat doit être investi par un « parti politique légalement constitué » au Sénégal. Le cas échéant, le candidat doit être investi par une une liste d’électeurs d’au moins 10 000 inscrits domiciliés dans six régions du Sénégal. Le candidat sans étiquette doit réunir au moins 500 inscrits par région.

La validation des candidatures a provoqué un vaste mouvement de contestation à travers le Sénégal. Alors que le Conseil constitutionnel a validé la candidature d’Abdoulaye Wade le vendredi 27 janvier 2012, elle rejette celels de Kéba Keinde, Abdourahmane Sarr et surtout celle du chanteur Youssou N’Dour, grand favori de la présidentielle 2012.

Le vendredi 27 janvier 2012, malgré l’opposition populaire, le Conseil constitutionnel, considérant que Abdoulaye Wade n’a pas effectué deux mandats car la limite n’existait pas au moment de sa première élection en 2000, valide sa candidature, tandis que celles de Youssou N’Dour, Kéba Keinde et Abdourahmane Sarr sont refusées9. Plusieurs manifestations éclatent immédiatement après cette annonce, en particulier place de l’Obélisque à Dakar, à Thiès, Kaolack, Matam et Ourossogui

Les 13 candidats à l’élection présidentielle sénégalaise de 2012 sont Abdoulaye Wade du Parti démocratique sénégalais (PDS), Amsatou Sow Sidibé de CAR Lennen, Macky Sall d’APR-Yakaar, Idrissa Seck de Rewmi, Moustapha Niasse de la coalition Bennoo Siggil Senegaal composée de 21 Partis politiques et des mouvements citoyens, Djibril Ngom qui se présente sans étiquette, Doudou Ndoye de l’Union pour la République (UPR), Cheikh Tidiane Gadio (Louy Jot Jotna), Ibrahim Fall (candidat indépendant), Cheickh Bamba Dièye du Front pour le socialisme et la démocratie/Benno Jubël (FSD/BJ), Ousmane Tanor Dieng du Parti socialiste (PS), More Dieng du Parti de l’Espoir/Yaakaar), Oumar Khassimou Dia du Parti humaniste Naxx Jarinu, et Diouma Dieng Diakhaté du Parti Initiative démocratique jogal.

Abdoulaye Wade, leader du Parti démocratique sénégalais, est désormais le grandissime favori de la présidentielle sénégalaise de 2012. Les autres favoris sont l’ancien Premier ministre Idrissa Seck, Moustapha Niasse de l’Alliance des forces de progrès (AFP), Ousmane Tanor Dieng du Parti Socialiste et Cheikh Bamba Dièye du Front pour le socialisme et la démocratie/Benno Jubël.

Commentaires

commentaires

on
Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*