Présidentielle Sénégal 2012 : un ultimatum pour Abdoulaye wade

Le président Abdoulaye Wade a jusqu’à vendredi à minuit pour retirer sa candidature à l’élection présidentielle du 26 février 2012. Cet ultimatum des partisans d’Ibrahim Fall n’aura probablement aucun effet.

Abdoulaye Wade 2012

Violences à Dakar

La situation est tendue à une semaine de l’élection présidentielle sénégalaise. La mobilisation de la rue prend de l’ampleur et la police n’hésite plus à utiliser la manière forte pour disperser les manifestants.

Le mouvement des Forces Vives du 23 juin (M23) maintient la pression sur Abdoulaye Wade et son Gouvernement en multipliant des manifestations avec l’aide des partis d’opposition et des organisations de la société civile.

La police a eu recours aux gaz lacrymogènes pour disperser mardi après-midi des centaines de manifestants venus de Médina via la rue Jules Ferry alors qu’ils tentaient de se rendre Place de l’Indépendance à Dakar pour manifester. Les manifestants n’avaient pas répondu par des jets de pierre, contrairement aux jours précédents.

De nouvelles manifestations sont prévues à la place de l’Indépendance mercredi, jeudi et vendredi pour donner un nouvel « avertissement » au président Abdoulaye Wade afin qu’il retire immédiatement sa candidature à la Présidentielle sénégalaise du 26 février 2012.

Dialo Diop, porte-parole du candidat Ibrahim Fall, a dit mardi lors d’une conférence de presse que sa famille politique fera qu’aucune élection présidentielle ne puisse se tenir avec Abdoulaye Wade s’il ne retirait pas sa candidature avant vendredi à minuit. Ibrahima Fall va-t-il boycotter le scrutin ? C’est fort probable puisque le président Wade n’est pas du genre à jeter l’éponge.

Commentaires

commentaires

on
Tags: , , , , , , ,

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*