Intersyndicale : le dialogue avec le Ministère de la Santé est «fragile»

Le dialogue entre le ministère de la Santé et les syndicats membres de l’Intersyndicale de la Santé publique (ISPS), entamé la semaine dernière après plus d’un mois de grèves cycliques, a été qualifié de «serein», par Abdelaziz Ziari, le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière (MSPRH).

«Nous avons discuté avec beaucoup de sérieux avec des gens raisonnables et représentatifs. Les choses avancent là où c’est possible», a déclaré M. Ziari à l’APS en marge de la visite de travail et d’inspection du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, à Souk Ahras. Mais du côté de l’ISPS, ce dialogue est considéré comme «fragile» et devrait être «renforcé» par la tutelle, selon une déclaration de Khaled Keddad, secrétaire général du Syndicat national des psychologues (SNAPSY), après la réunion de l’Intersyndicale qui s’est déroulée dimanche en fin d’après midi.

Dans sa déclaration, le ministre a estimé que les revendications des médecins étaient «légitimes», ajoutant qu’un retard était accusé dans l’application des textes ayant trait, notamment, à l’évolution des carrières. Ziari reconnaît tout de même la représentativité de ses interlocuteurs après les avoir déclaré «non représentatifs» aux plus forts moments de la protestation.

R.N.

La hausse des dépassements d'honoraires des médecins libéraux

Commentaires

commentaires

on

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*