Epidémie de gale: le grand nettoyage à l’hôpital de Montbéliard

Le grand nettoyage a commencé au service de gériatrie de l’hôpital de Montbéliard (Doubs), où douze cas de gale ont été identifiés la semaine dernière.

La gale, une infection bénigne mais très contagieuse vient d’infecter une douzaine de pensionnaires au service de gériatrie de l’hôpital de Montbéliard ainsi que 7 autres dans une maison de retraite de Belfort. Cette épidémie de gale, qui frappe l’Est de la France est prise très au sérieux et des mesures ont été prise pour éviter tout risque de contamination dans les autres services et à l’extérieur.

La gale est une infection contagieuse bénigne de la peau provoquée par Sarcoptes scabiei la femelle d’un acarien microscopique. Ce parasite creuse dans l’épiderme des galeries (sillons) où elle dépose ses œufs, provoquant de vives démangeaisons nocturnes. Cette infection, qui se transmet par contact, n’est pas causée par un manque d’hygiène, contrairement aux a-priori nombreux qu’il existe sur cette maladie. Le traitement est local (crème et spray) et un médicament, ingéré par voie orale le Stoméctol est également administré. De plus, en raison du fait que cette maladie est très contagieuse, des mesures d’isolement doivent être prises.

Aussi le recensement le 7 août de 12 cas de gale au service gériatrie du centre hospitalier de Monbéliard en Franche Comté et de 7 autres cas identifié à la maison de retraite Claude Pompidou de Belfort a-t-il été pris très au sérieux par les établissements concernés. Des mesures ont en effet été mises en place pour éviter tout risque de contamination aux autres services, aux patients, aux personnels soignants et à l’extérieur. Une procédure d’isolement a été mise en place et les admissions en gériatrie ont été arrêtées. Les malades ont également été traités au Stroméctol à base de crème et de spray pour application sur la peau.Seniors

De plus, une enquête a été menée pour savoir si un patient avait pu quitter l’hôpital pour la maison de retraite pour expliquer la propagation de l’épidémie. La réponse est négative, mais une inconnue n’a pas encore été élucidée : on ne sait pas si un visiteur a peu ce rendre d’un établissement à l’autre, explique le responsable de la communication Damien Oudot. L’état actuel des connaissances ne permettant de faire de lien entre les deux foyers d’infections.

Le service des soins de suite et de réadaptation de l’hôpital de Montbéliard (Doubs) a été fermé pendant deux jours. 110 chambres et 114 locaux annexes de l’hôpital ont été entièrement nettoyés.

Commentaires

commentaires

on
Subscribe to Comments RSS Feed in this post

One Response

  1. Il est bien précisé que contrairement aux a-priori, le manque d’hygiène n’est pas un vecteur de la gale. Elle se transmet par le contacte.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*