L’e-cigarette un peu plus efficace que le patch pour arrêter de fumer

Une étude sur l’efficacité de l’e-cigarette dans l’aide au sevrage tabagique, publiée hier dans The Lancet, démontre que la cigarette électronique est un peu plus efficace que le patch nicotinique.

Les chercheurs néozélandais, qui ont comparé l’efficacité des deux produits après trois mois d’utilisation chez des fumeurs âgés d’une quarantaine d’années souhaitant arrêter la cigarette, constatent que 13,1% des vapoteurs avaient arrêté, contre 9,2% des porteurs de patch.

Trois mois plus tard, ils étaient respectivement 7,3% et 5,8%, révèle cette étude, commandée et financée par un institut public néozélandais. Bertrand Dautzenberg, président de l’Office français de prévention du tabagisme, qui regrette que les chiffres ne soient pas plus tranchés, reconnaît cependant que trois à quatre fois plus de fumeurs semblent prêts à essayer l’arrêt du tabac par ce biais.

Ivan Berlin, ancien président de la Société française de tabacologie, déplore, pour sa part, l’absence de cadre réglementaire à l’heure actuelle. Ce produit contient une fiole pouvant contenir une dose de 100 à 200 mg de nicotine, mortelle en cas d’ingestion par un enfant.Cigarette

Commentaires

commentaires

on

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*