La mortalité infantile a baissé en vingt ans

La mortalité infantile a chuté de moitié au cours des vingt dernières années, selon un rapport du Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF), de la Banque mondiale et de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) intitulé « S’engager pour la survie de l’enfant : une promesse renouvelée ».

Le document révèle que le nombre de décès d’enfants de moins de 5 ans a baissé de 12,6 à 6,6 millions dans le monde entre 1990 et 2012. Le taux de mortalité s’est réduit de près de moitié, passant de 90 décès pour 1 000 naissances à 48 pour 1 000, au cours des 22 dernières années. Cette baisse concerne toutes les régions du monde.

L’Amérique latine et les Caraïbes ont réalisé des progrès considérables dans ce domaine. Le recul de la mortalité infantile s’accélère en Afrique subsaharienne, grâce à de nombreuses mesures (meilleur accès aux soins, développement des sources d’eau protégées, utilisation de moustiquaires pour protéger bébés et femmes enceintes, campagnes de vaccination…).

L’étude souligne cependant que près de la moitié (44%) des décès d’enfants de moins de cinq ans intervient durant le premier mois de leur vie. Elle rappelle également la persistance des « grandes inégalités » entre pays du Nord et du Sud.

Malgré les progrès réalisés, l’objectif de réduire de deux tiers, entre 1990 et 2015, le taux de mortalité infantile, fixé en 2000 lors du sommet, du millénaire ne pourra pas être atteint et est repoussé à 2028.Unicef

Commentaires

commentaires

on

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*