Nette baisse de la mortalité par maladies cardiovasculaires dans l’OCDE

Un rapport qui vient d’être publié par l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économique) vient de montrer qu’il y aurait moins de décès liés aux maladies cardiovasculaires et au cancer dans l’OCDE. Les experts ont ainsi relevé deux chiffres qui sont en nette baisse depuis 1990 : le taux de mortalité par crise cardiaque et le nombre de décès par accident vasculaire cérébral ont ainsi baissé de – 40 % et – 50 % respectivement.

Une bonne nouvelle sur le front de la lutte contre les maladies cardiovasculaires et le cancer puisqu’ entre 1990 et 2011, la mortalité causée par ces pathologies a baissé sensiblement entre ces deux périodes.

Pour expliquer la diminution de 15 % du nombre de mort par cancers, le rapport pointe le recul de la mortalité due aux cancers de l’estomac, du colon, du sein et du col de l’utérus chez les femmes, mais également celui des cancers de la prostate et du poumon chez les hommes. Les cancers sont pourtant toujours dans le peloton de tête des maladies mortelles puisqu’ils arrivent en deuxième position (1/4 des décès enregistrés dans ces pays). Le taux moyen de décès par cancer était ainsi de 211 pour 100.000 habitants dans les pays de l’OCDE en 2011.

Les maladies cardio-vasculaires, quant à elles qui connaissent une baisse de la mortalité encore plus nette de 33 % restent cependant la principale cause de mortalité dans les 33 pays de l’OCDE édudiés et représentent à elles-seule 3 % de l’ensemble des décès en 2011.

Le rapport de l’OCDE apporte cependant une nuance dans la lecture de ces chiffres : le recul est loin d’être uniforme : tandis que le Japon, la Corée du Sud et la France affichent les taux les plus faibles, les maladies cardiovasculaires continuent à faire de nombreuses victimes dans les pays d’Europe centrale et orientale.

La diminution des décès par crise cardiaque est particulièrement importante au Danemark, en Norvège et aux Pays-Bas, où la mortalité en raison de ces pathologies a baissé de deux tiers. Pour expliquer ce recul, le rapport montre le net recul du tabagisme dans ces pays et les progrès réalisés dans le traitement de ces pathologies.

De la même façon, les décès par AVC évoluent de façon différente selon les pays, avec une baisse de deux tiers en Espagne, Portugal, Luxembourg ou Estonie. En Pologne et en Hongrie, ainsi qu’en République slovaque, la baisse est restée plus modeste.

La première cause de décès chez les hommes qui est le cancer du poumon représente 23% de tous les décès par cancer. Certaines maladies chroniques comme le diabète se développent, selon ce rapport. Ce sont ainsi près de 7 % des personnes de 20 à 79 ans qui vivent dans les pays de l’OCDE qui souffrent de cette pathologie, soit 85 millions de personnes.

Commentaires

commentaires

on

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*